Introduction:

Les idées reçues en Investissement Immobilier ont la vie dure. Beaucoup de personnes sont “frileuses” à cause d’idées reçues qui freinent leurs envies d’investir ou qui peuvent même les stopper complétement. Alors nous avons listé les 4 principales idées reçues afin de tordre le cou aux préjugés.

Idée reçue n°1 : « Il vaut mieux faire de l’investissement locatif avant de devenir propriétaire de son propre logement »

FAUX

Le logement que vous achetez pour vous même se retrouve dans les actifs que vous possédez. Chaque année, la valeur de votre logement augmente car la valeur de l’immobilier en France augmente aussi et votre passif diminue grâce à vos remboursements.

Par conséquent, le résultat est que votre actif augmente, vous enrichissant un peu plus chaque année, sans que vous n’ayez rien à faire d’autre que de rembourser votre emprunt et profiter de votre logement.
Être propriétaire de votre propre logement peut aussi vous permettre de rassurer les banques : ce que vous possédez déjà sert à garantir et/ou financer vos autres achats de biens immobiliers.
En d’autres termes, vous pouvez acheter des appartements locatifs sans débourser un centime en fonds propres, puisque les biens déjà remboursés (partiellement ou totalement) servent finalement de garantie pour les nouveaux.
Les locataires en revanche, subissent évidemment l’effet inverse. Comme ils paient pour se loger puisqu’ils ne sont pas propriétaires de leur logement, leur bilan financier est une hémorragie financière. Ils s’appauvrissent un peu plus chaque mois

 

Idée reçue n°2 : Il ne faut choisir que des immeubles qui offrent un excellent rendement locatif.

FAUX

Pour un investisseur immobilier, ce n’est pas un critère important.  Contrairement à ce que certains pensent ou disent, si votre #cash-flow est au moins égal à zéro, cela suffit à faire une #bonne affaire.
La notion de cash-flow correspond au flux de trésorerie réellement dégagé au cours d’une période. C’est un indicateur, la valeur d’une société dépend justement des flux de trésorerie prévisionnels qu’elle est en mesure de réaliser.
L’important, cependant, est d’accroître le plus rapidement possible votre patrimoine, car c’est ce dernier qui va être rentable le jour où vos emprunts seront remboursés.

Idée reçue n°3 : Les investisseurs sont tous des hommes-femmes d’affaires chevronnés 

FAUX

Il existe trois types d’investisseurs.

Tout d’abord, il existe le “businessman”.  Il cherche  la #rentabilité maximale.  Cet investisseur adore les petits logements rentables. Il n’a pas d’âge et il investit de 18 à 99 ans

Mais il y a également deux autres types d’investisseurs qui n’ont rien  de “l’homme d’affaires” que certains imaginent .

En effet, il y a l’ investisseur qui souhaite se construire un complément de #retraite pour L’avenir. Celui qui cherche un logement pérenne dans le temps. Il va privilégier l’emplacement  et un logement avec de faibles charges afin de ne pas grever la retraite qu’il aura plus tard. Cet investisseur adore la petite maison de ville sans copropriété. 

De plus il y a l’investisseur qui  souhaite acheter avec une idée de #transmission à ses enfants.  Souvent il achètera des plus grands logements en périphérie du centre-ville, afin  de rester dans un budget raisonnable.  Cet investisseur adore les appartements T3 T4 en périphérie du centre-ville.

Idée reçue n°4 : La capacité d’emprunt d’un investisseur immobilier est limitée à 30% de ses revenus salariés.

DOUBLEMENT FAUX

Tout d’abord  le chiffre est inexact, car Le Haut conseil de stabilité financière parle de 33 % pour les personnes physiques. Il peut être plus élevé en SCI.

Selon le HCSF, au moins 85 % des prêts immobiliers accordés devraient respecter ces deux critères :

  • Durée inférieure à 25 ans,
  • Mensualité inférieure à 33 % des revenus nets.

Par ailleurs, La banque prend en compte les revenus locatifs en plus des revenus salariés. Cette prise en compte est souvent de 70% des revenus locatifs nets.

 

En conclusion :

L’investissement immobilier est un outil formidable pour créer votre liberté. Ce n’est pas le seul, mais il fonctionne plutôt bien.
Il y a bien sûr d’autres idées reçues sur l’investissement immobilier qui feront l’objet prochainement d’un autre article.

«Le meilleur placement pour pérenniser l’épargne, c’est l’immobilier»

Menu