Toutes les fissures du bâtiment ne sont pas graves !

Il existe 3 types de fissures :

  1. Les microfissures : elles sont superficielles et la largeur est inférieure ou égale à 0,2 millimètres.
  2. Certaines fissurent représentent une dilatation entre deux matériaux qui n’ont pas la même nature.
  3. Les lézardes : elles sont traversantes et ont une largeur de 2 millimètres.

La forme des fissures en dit long sur leur dangerosité. Savoir reconnaître les différentes fissures permet d’anticiper leur progression et d’agir plus rapidement de façon préventive. Si un bien immobilier fissure, il est primordial d’observer leurs formes.

Le bien immobilier fissure le mur verticalement

Ces fissures verticales apparaissent de façon localisée dans les angles. Les constructions verticales en maçonnerie ne nécessitent pas d’études de sol approfondies, et il peut en résulter une fragilité de la structure propice à ce que le bien fissure.

Les fissures horizontales

Une fissure horizontale peut être l’indicateur d’une faiblesse dans la construction d’un plancher ou d’une dalle ne mettant pas en danger immédiat l’intégrité de la maison, mais pouvant, à moyen ou long terme, vernir fragiliser l’ensemble.

Les fissures traversantes

Le bien immobilier fissure sur la totalité de la longueur d’un mur, d’où son nom de traversant. Il est impératif de procéder à un diagnostic précis car la structure même de l’habitation est soumise à un risque de sécurité.

Les fissures en escalier

Si vous constatez ce type de fissures, il y a de grandes chances qu’elles soient le résultat d’un problème structurel qui vient désolidariser les différents éléments de construction. Les fissures suivent le schéma des parpaings et le risque d’effondrement est très élevé.

Les fissures obliques

Ces dernières résultent de l’addition de plusieurs facteurs qui créent une tension importante sur l’intégralité de la maison, il faut y remédier dès la première constatation.

 

Menu