À partir de combien de ventes, peut-on se retirer un salaire mensuel ?

On le sait, les négociateurs en immobilier subissent la pression des ventes, car en tant qu’indépendant pour la plupart, ce sont elles qui conditionnent leur chiffre d’affaires. En effet, ils sont payés en fonction de leur efficacité et leur salaire n’est pax fixe. Donc plus ils font de ventes, plus leur salaire sera élevé.

J’ai habitude de dire qu’il faut 6 mois avant de prendre un rythme de croisière au niveau des ventes. C’est-à-dire, créer son fonds de commerce : trouver des acquéreurs et des vendeurs (3 mois), passer devant un notaire et encaisser sa première commission (3 mois).

Une fois un rythme de croisière acquis, on doit être en mesure de faire au moins une vente par mois pour assurer des revenus réguliers. Et c’est totalement accessible avec de bonnes méthodes et des bonnes connaissances.

Si ça ne fonctionne pas ainsi, posez-vous les bonnes questions. Êtes-vous sur un secteur vendeur ? Vous a-t-on attribué le “secteur-poubelle” ? Avez-vous les bonnes techniques ? Écoutez-vous vraiment les besoins de vos clients ? Tout cela est essentiel pour conclure des ventes.

Mais une chose est sûre, c’est qu’il y a une solution ! Car avec ces trois années de ventes record, et 2/3 des ventes conclues par des agences : il y a de quoi faire !

Alors, pour répondre clairement à la question des revenus mensuels, selon une étude, le budget moyen pour acheter une maison en France est de 250 000 euros.

Supposons des frais d’agence à 6%, soit 15 000 euros pour l’agence.

Supposons un contrat d’agence à 50/50, soit 7 500 euros brut pour vous.

À cela, vous pourrez déduire vos frais fixes, pour mener à bien cette vente. Pour faire simple, je vais compter 50 % en frais-impôts sur vos revenus/votre facture faite à l’agence.

Il vous reste donc 3 500 euros nets, pour une vente ! Pas mal, non ?

Menu