Prospection téléphonique et prospection terrain – ce qui est interdit

Difficile de prospecter, se dit-il dans le secteur de l’immobilier ! En effet des règles sont à respecter afin de ne pas nuire aux consommateurs trop souvent sollicités.

 

Le boitage immobilier est un mode de prospection qui fait ses preuves. Le taux de retour est de 2 à 4%.

Prenons une moyenne de 3 retours pour 100 flyers distribués : considérant 1000 flyers distribués sur une tournée mensuelle, cela fait 30 contacts.

Le taux de transformation est d’1/3 ensuite, soit environ 10 ventes.

La prospection est possible du moment que les personnes donnent leur numéro de téléphone ou adresse en connaissance de leur utilisation à des fins de prospection. Mais également qu’ils soient en mesure de s’y opposer.

Les personnes doivent être informées en cas de transmission des données à un autre organisme.

Cependant, le droit de déposer des flyers dans les boîtes aux lettres va être freiné.

En effet, à partir de 2021, le dépôt de prospectus ou de cadeaux promotionnels dans les boîtes aux lettres estampillées du logo “stop pub”, sera passible de 1.500 euros d’amende.

Cela veut dire que, si non estampillé, alors le dépôt reste possible. Cette nouvelle loi cherche à mettre en place des sanctions plus lourdes et plus précises que celles déjà en place. Le montant de la contravention applicable à ceux qui distribuent des prospectus malgré la présence d’un signe, de type “stop pub”, vient de s’alourdir.

Actuellement fixé à 450 euros, aujourd’hui, la pénalité passera à 1.500 euros à partir du 1 janvier 2021. La contravention pourra s’élever jusqu’à 3 000 euros en cas de récidive.

Et quand est-il de la prospection téléphonique ?

La liste d’opposition au démarchage téléphonique, gratuite pour les consommateurs « Bloctel.gouv.fr » va compliquer le démarchage téléphonique des agents immobiliers.

Lorsque vous contactez un particulier vendeur qui n’est pas votre client pour obtenir un mandat, vous êtes donc soumis à cette loi relative au démarchage !

Il vous est donc indispensable de consulter la liste Bloctel AVANT votre démarchage téléphonique. Vous pourrez vérifier que le consommateur que vous comptez joindre n’est pas inscrit sur Bloctel. Cependant, cette vérification est facturée !

En revanche, lorsque vous effectuez un appel pour un mandat de recherche, vous n’êtes pas concerné par cette loi. En effet, dans ce cas, vous agissez pour le compte de votre mandant, qui est lui-même un consommateur.

Prenez connaissance de ceci pour travailler en toute légalité : https://pro.bloctel.fr/. Vous évitez ainsi les risques de sanctions. En effet, cela peut tout de même aller jusqu’à 15 000 € pour une personne physique et 75 000 € pour une personne morale.

Concernant la prospection commerciale par courrier électronique, la CNIL, nous informe : 

Le principe : pas de message commercial sans accord préalable du destinataire

La publicité par courrier électronique est possible à condition que les personnes aient explicitement donné leur accord pour être démarchées, au moment de la collecte de leur adresse électronique.

Deux exceptions à ce principe :

  1. si la personne prospectée est déjà cliente de l’entreprise et si la prospection concerne des produits ou services analogues à ceux déjà fournis par l’entreprise. 
  2. si la prospection n’est pas de nature commerciale (caritative par exemple)

Dans ces deux cas, la personne doit, au moment de la collecte de son adresse de messagerie

  • être informée que son adresse électronique sera utilisée à des fins de prospection,
  • être en mesure de s’opposer à cette utilisation de manière simple et gratuite.

Tout manquement à ces principes, est susceptible d’être sanctionné par la CNIL.

Menu